Forum LGDC version Hunger Games.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ce forum ci est fermé, mes chatons ! Retrouvez la V2 de LGDC HG ici, avec un staff au grand complet !

Partagez | 
 

 Aux faibles lueurs de l'aube. [Pv Etoile d’Écureuil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Aux faibles lueurs de l'aube. [Pv Etoile d’Écureuil]   Sam 29 Mar - 11:34


Les erreurs sont pardonnables, à condition que celui qui les a commises ait le courage de les admettre. 




~Je n'étais pas parvenu à trouver le sommeil cette nuit là. Des pensées, toutes plus sombres les unes que les autres, se frayaient un chemin dans mon esprit. Rien ne s'arrangeait pour mon cas, j'aurais même pu dire que cela ne faisait qu'empirer. Le temps se faisait toujours plus long, les jeux approchaient, et ma volonté de vaincre avait décuplé. Oui, bientôt viendrait mon heure de gloire. Je serai le meilleur dans cette arène, rien ne pouvait me faire peur, pas même la mort. Bientôt prendrait fin ce calvaire infernal. Je souris dans le noir, ma queue rousse glissant lentement sur le sol humide de la tanière. Quelle heure était il ? Surement très tôt, vu que là patrouille de l'aube était sur le point de partir. On aurait peut être du me collé à la patrouille de nuit, étant donné que je ne dors que très peu. Surtout en ce moment. L'atmosphère était extrêmement tendu, à cette approche des Jeux. Tout le monde était nerveux, la plupart évitaient même le sujet. " Cela viendra, quand ça viendra. " Moi je m'impatientais. C'était comme si, ils avait beau être inquiets, tout le monde se doutait bien de ce qui allait se passer. De ce que je m'apprêtais à faire.


J'en étais amusé, d'une certaine façon. Ma vie avait été si ennuyeuse pendant ce derniers mois, que ce doit être l'unique chose qui me donna la force de rester en vie. Cette simple envie, non, ce besoin de vengeance. Beaucoup trouvaient ça stupide, tandis que d'autre avaient peur, mais je n'en avais pas grand chose à faire. J'espérais seulement qu'Elle approuve mon choix. Elle veillait sur moi de haut, alors j'étais sûr de gagner. D'autant plus que je m'étais entraîné dur, alors que d'autre profitaient de leur proches. Je partirais pour gagner, ou pour mourir. Je connaissais les règles mieux que personne. 


Je lâchai un soupir, puis me levai, et m'étirai doucement. Je n'étais plus d'humeur  rester coucher dans mon coin. J'avais besoin d'air. Je baillai une dernière fois, puis sortie. Une brise glacée se glissa sous mon poil, et m'arracha un frisson. L'hiver était passé, mais les matins restaient vraiment froids. Pas de quoi en attraper un rhume. Je passai devant la tanière de ma chef, comme pour m'assurer qu'elle dormait bien. Hun, comme si j'en avais quelques chose à faire. La rouquine était roulée en boule, et semblait dormir paisiblement. J'avais évité le contact trop direct depuis la dernière fois. Ça avait du être gênant pour elles, j'avais catégoriquement repoussé leur aide. Elles n'étaient pas méchantes, mais peut être un peu trop collante. Ça faisait un bout de temps que j'avais décidé de partir au front seul. C'était mieux ainsi. Bientôt Elle serait avec moi, alors je n'avais plus besoin de personne. 


Je commençais à bien m'avancer dans la forêt, plutôt serein, le pas léger. Combien de temps avais-je passé, seul dans cette forêt ? J'humai doucement l'air, m’imprégnant de ce magnifique paysage. Je m'y sens bien. Cette forêt m'avait toujours compris, mieux que les autres. Elle se joue de moi, et quand je m'aventure sous ses feuillages même ensoleillée, très doucement mes souvenirs me fuient, comme enlacés par une nuit totale, aussi froide que généreuse. Cette feuille morte qui court vers d'autre lieux, le long de ce ruisseau, je crois que c'est mon nom, et sur cet arbre plus malin que mes ancêtres. Au frisson d'une banche, je la sens, Sa puissance, qui se replie dans l'ombre, elle s'amuse de ma peur et me trébucher dans un fourré. Ce sentiment de paix, il n'y avait qu'ici que je le ressentais. 

[en cours]






 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Aux faibles lueurs de l'aube. [Pv Etoile d’Écureuil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les travailleurs victimes de syndicats faibles
» Collection L'aube des peuples.
» Biscuits à la compote de pomme [faibles en calories]
» L'amour c'est pour les faibles! Qui aurait cru que je le serais? [ Annalynn
» Communiqué de l'Etoile de Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Hunger Games ::  :: A la frontière des Flammes Ardentes :: L'Etang au Saule-
Sauter vers: