Forum LGDC version Hunger Games.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ce forum ci est fermé, mes chatons ! Retrouvez la V2 de LGDC HG ici, avec un staff au grand complet !

Partagez | 
 

 Prenez garde à ne pas approcher les berges d'une étendue d'eau assoupie. Peut-être qu'elle attend le bon moment pour vous engloutir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Prenez garde à ne pas approcher les berges d'une étendue d'eau assoupie. Peut-être qu'elle attend le bon moment pour vous engloutir.    Dim 4 Aoû - 14:38

Lune du Printemps de l'Espoir, 17ème jour, après-midi
___________________________________________________

Il était une fois, un félin au pelage d'ébène qui serpentait telle une ombre entre les frondaisons des arbres, dans la forêt où un silence pesant régnait. Uniquement le silence qui semblait s'abattre sur votre échine telle une main aux doigts osseux et vous étouffer, vous serrer comme si vous vous trouviez dans un étau. L'air était lourd, étouffant de défiance et le danger suintait dans les moindres mouvements du chat qui ne semblait qu'une illusion fantasmagorique, un effet de notre imagination parmi cette vaste étendue d'arbre qui s'étendait jusqu'à l'infini et même au-delà. Ici, tout était calme et sérénité alors que dans le for intérieur du rebelle, tout n'était que désolation et ravage. Son âme était corrompue et il était plus mauvais que quiconque sur ces terres désertes. On le nommait Griffe de Minuit, et ce dernier était bien connu pour semer la terreur partout où il passait, laissant dans son sillage moult cadavres déchiquetés et faisant régner le chaos là où se posaient ses vigoureuses pattes.  Le grand sombre se délectait de ce silence qui s'était installé et qui sonnait à ses oreilles comme une mélodie muette. Comme si le Temps s'était arrêté, et que les minutes et les secondes ne s'écoulaient plus, suspendues dans l'air. Comme s'il était devenu sourd, par cette absence de tonalité, par l'absence du chant des oiseaux et des craquements de branches. Tout ici n'était que désolation, tout ici était immobile, en suspens. Et lui, se déplaçait au milieu de ce tableau étrange, l'allure altière et son regard d'épervier se baladant sur chaque détail du paysage qui se dessinait sous ses yeux d'un rouge sang effroyable. Un regard capable de vous faire hérisser les poils sur l'échine et à vous faire trembler de peur sans que vous puissiez vous contrôler. S'abreuver du désespoir et de la peur des autres, Minuit raffolait de cela et pour rien au monde il ne s'en serait passé. Voir ses proies se recroqueviller et le supplier d'une voix presque éteinte l’excitait au plus haut point et à cette unique pensée, un rire émana de sa gorge déployée. Un rire sans joie, mais un rire sarcastique, et moqueur vis à vis de tous les corps inertes qui défilaient sous ses yeux, dans sa tête. Au fond, la vie n'était purement et simplement qu'un jeu. Un jeu cruel, certes, mais un jeu, avec des gagnants et des perdants. Et si l'on voulait gagner, il fallait être plus fort mais aussi plus impitoyable que les autres. Il ne fallait pas être affaibli par le temps qui passait, et être prêt à tous les coups pour accéder à la première place. C'était la loi du plus fort, et ça, personne ne pourrait jamais le changer, même avec toute la bonne volonté du monde. Pour ce qui était du cas de Griffe de Minuit, qui se classait lui-même dans cette catégorie, il usait de son charme pour attirer la gente féminine mais aussi de sa force pour mettre ses ennemis à terre et les écarter de sa route déjà toute tracée. Jetant un regard acéré au ciel qui se couvrait, il perçut bien vite d'infimes gouttes de pluie qui venaient s'abattre sur son pelage d'ébène et il retourna se réfugier sous le couvert des arbres, à l'abri des des épais nuages nébuleux et cendrés qui menaçaient de lâcher toute l'eau qu'ils contenaient sur les terres. Pour accompagner cette douche froide que le félin risquait de se prendre sur le coin de la tête, un vent froid vint le caresser et le faire frémir de tout son long, de son échine jusqu'au bas de ses reins. Tête basse, pour se protéger du vent qui semblait se déchaîner contre lui, il brava le froid et la pluie qui lui venaient tout droit dessus. Le chat puissant, altier et sanguinaire que l'on avait toujours reconnu en lui semblait sommeiller au plus profond de son être. Pour le moment.

Reprenant le pas, il disparut parmi les relents abominables qui embaumaient l'air, traversant l'air glacé, le froid mordant, oppressant, suffocant mais le félin au pelage d'ébène n'en avait cure. Il se sentait dans son élément, ici et cela suffisait à apaiser tous ses maux et à le réconforter dans la peine qui le tenaillait depuis quelques temps, déjà. Il lança un coup d'œil vers le ciel crépusculaire, et continua d'avancer, frissonnant à chaque coup de vent plus capricieux qu'un autre. Sans savoir pourquoi, il lui sembla qu'on l'observait. Mais il s'en fichait éperdument. Il redressa seulement la tête, son port de tête altier, ce qui le rendait beau mais qui aurait pu faire sourire plus d'une personne, aussi. Qui aurait cru que ce félin était aussi vicieux et hargneux, lorsqu'on le regardait au premier coup d’œil sans rien connaître de son lourd passé ? Personne, je pense. Du moins, rien n'en donnait l'impression. Poussant un long soupir, exhalant son haleine teintée d’amertume, il finit par s'asseoir sur un rocher, à quelques pas du bord de la falaise. Le froid venait le mordre férocement, le faisant tressaillir à chaque fois mais il n'avait pas envie de retourner au camp qui lui servait désormais d'abri. Pas tout de suite. Il voulait rester un peu seul, comme toujours. Rien que la solitude qui l'accompagnait partout, où qu'il aille, veillant à ce qu'il reste toujours délaissé pour l'éternité. Seul, comme bien souvent. Personne sur qui il pouvait compter. Personne pour venir le réconforter. Personne pour venir lui parler. Personne à l'horizon. Personne sur cette falaise qui fleurait la solitude. La présence qu'il avait perçu tout à l'heure semblait même s'être évanouie, comme une ombre peuplant cette soirée morne et grise, noire et effrayante. Personne. Rien que lui et la solitude à qui il était enchaîné, la traînant derrière lui comme une condamnation. Griffe de Minuit ne voulait penser à rien, ne rien ressentir, juste faire le vide. Un vide instable. Il voulait laisser son esprit vagabonder dans une réalité qui n’était pas sienne, laisser son esprit vagabonder dans un monde qu’il s’était construit lui-même. Mais bientôt, le vent se forcit et le rappela directement à la réalité. Notre réalité. A regrets, l'assassin releva lentement la tête en poussant un léger soupir. Le souffle du vent entre les feuilles des arbres venait sonner à ses oreilles comme une douce mélodie qui ne faisait que lui rappeler sa vie antérieure, où il n'était jusque-là qu'un jeune félin insouciant et enjoué. Et non pas hargneux, violent et sans pitié comme il l'était à présent. Etait-il heureux, menait-il la vie qu'il avait toujours rêvé d'avoir ? Loin de là. Il aurait donné tout donné pour en changer. Absolument tout ce qu'il était en mesure de donner, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Naissante
Admin
avatar

Surnom : Quelque part, près du Lac de Feu, à regarder l'immensité bleu se fondre, se tordre en une flopée de lave, à voir les nuages se teindre d'orangées, et les étoiles arriver..
Messages : 2222
Date d'inscription : 23/02/2013

Votre chat
Âge du félin: 50 Lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Prenez garde à ne pas approcher les berges d'une étendue d'eau assoupie. Peut-être qu'elle attend le bon moment pour vous engloutir.    Mar 25 Mar - 14:05

Membre sans couleur, rp archivé.

_________________
Etoile Naissante
→. RèglementContexteRecensementMP .←
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
 
Prenez garde à ne pas approcher les berges d'une étendue d'eau assoupie. Peut-être qu'elle attend le bon moment pour vous engloutir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pharmacie de garde
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles
» Information au sujet de la garde en milieu familial n°5
» La Garde Professionnelle et les Ex Fusilliers Marin
» JE GARDE VOS ANIMAUX SUR DIJON ALENTOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Hunger Games ::  :: Archives. :: Archives RPG.-
Sauter vers: