Forum LGDC version Hunger Games.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ce forum ci est fermé, mes chatons ! Retrouvez la V2 de LGDC HG ici, avec un staff au grand complet !

Partagez | 
 

 Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Dim 27 Oct - 2:09




♦ Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. ♦

l'ange, l'écureuil et nyan cat


« Le cri de mon erreur parviendra-t-il à vos oreilles ? »


Ils m'ont prit pour une guerrière. Cette phrase risque de trotter dans ma petite tête un long moment encore, vu avec qu'elle intensité elle y cour. D'un côté, qui n'en serait pas fière ? Rien que pour me faire plaisir, je vais me remémorer une dernière fois cet instant délicieux. Cette journée n'avait rien d'extraordinaire à vrai dire. Comme d'habitude j'avais préféré discuter avec les vétérans et ignoré les autres apprentis. Ce n'était pas parce que j'avais une haute estime de moi même, oh non, c'est juste que je trouvait leurs préoccupations...futiles. Savoir qui avait réussi ses techniques ne m’intéressais pas. Peut m'importais les autres de toutes façon, seul le Clan comptait. Il était tous ce que j'avais de réellement précieux. Et puis pour Lui je le ferais volontiers. Il m'avait sauvé. Revenons au sujet principal. Donc, alors que je parlais avec les vétérans, ils me proposèrent d'aller en patrouille avec eux. J'acceptais bien entendu, j'avais l'habitude de ce genre de choses. Nous marchions tous ensemble le long de la frontière, détendu car nous étions en bon termes. C'est alors que nous avions croisé des guerriers de l'autre Clan et nous avons commencé à papoter. Quel ne fut pas ma surprise lorsque je compris qu'ils pensaient que j'étais une guerrière ! Les vétérans du Clan de l'Espoir Eternel répondirent en rigolant que j'avais encore quelques lunes devant moi avant de l'être, vu que je n'avais commencé qu'il y a peu, mais ils m'assurèrent que j'en avais déjà l'esprit. Stupéfiant.

C'est d'humeur joyeuse que j'approchais du petit tas qui constituait notre réserve de nourriture. Pas pour me servir cette fois, juste pour y déposer mes prises. J'en avais pas ramené autan que les guerriers qui m’accompagnaient, mais ils m'avaient tout de même complimenté. Vraiment, cette journée avait tout pour me plaire...Sauf que voilà. Je ne suis qu'une apprentie, hors sans mon mentor je ne peux pas faire grand chose, et je viens d'apprendre qu'il est quelque peu malade aujourd'hui. Étant donné l'heure personne ne pouvait le remplacé, et je me retrouvais sans pouvoir faire quoi que ce sois d'autre pour mon Clan. Je déteste ce genre d'imprévu. Mais il en faudra plus pour m'arracher de mon petit nuage ! Puisque j'ai champs libre, j'irais à mon endroit favori pour que tout sois parfait à mes yeux !

Plic fait la goutte qui tombe du pic. Ploc répond son écho sur les roches. Ce sont les nouvelles paroles qui peuple mes pensées. Dure de penser à autre chose ici même d'ailleurs ! La Grotte Mélodieuse -ou la Chanteuse comme je la nommé toute petite- emplissait mes oreilles de sa musique sans pareil. Il n'y avait rien de mieux pour se détendre. De plus ça se trouvait dans mes tunnels adoré et avec un peu de chance je pourrais rapporter quelques proies à mes semblable. Les chauves souris ont beau ne pas être les proies les plus succulente du monde, elles en restaient comestible et pour des "pauvres" comme nous c'était plus qu'il n'en fallait. Sans oublier qu'elle avait tendance à devenir de plus en plus simple à attraper au fur et à mesure que la saison froide approchait. Pour une fois, je pense que tout le monde mangera à sa faim ! Et je me sens un fière en pensant que c'est un peu grâce à moi...toi qui m'observe dans le ciel, j'espère que tu es heureux de l'aide que j'apporte à ton Clan !

Tient ! En voilà une ! Je me suis reposais une poignée de secondes, non loin d'une grande flaque d'eau, quand j'ai aperçu dans son reflet l'ombre d'une chauve-souris. Mes oreilles ont bondit sur mon crâne de la même façon que mon cœur dans mes entrailles à la vue de ces ailes si reconnaissables. Hélas, le vilaine se pendait à une stalactite, si bien qu'il allait me falloir la décrocher.  Mais j'étais la spécialiste dans ce domaine, grimper ça me connais je le fais depuis ma naissance ! Si je n’excelle pas dans la chasse à terre, les tunnels sont mon domaine et j'y ai un avantage certain. Et le fait qu'elle aient des ailes ne la sauvera pas. Sans plus attendre, je saute de pierres en pierres pour arriver de l'autre côté de la grosse flaque qui en fait, se révèle être un bassin et arrive près de la parois de la grotte. Sans hésiter un instant, j'utilise mes griffes et les nombreuses prises pour arriver plus haut, au niveau des stalactites. Je pourrais presque entendre ces dents de pierres ricaner et me narguer, à quelques longueurs de queues de là. J'étais trop petite pour avoir accès à toutes les prises, si bien que je ne pouvais monter et aller chercher ma proie facilement. Heureusement qu'elle dormait d'ailleurs, sinon elle m'aurait surement remarqué. J'avais oublié que c'était si difficile. Un bond. C'est tout ce qu'il me faut pour atteindre la source de nourriture volante. Mais je devrais peut être me montrer plus patiente et arriver doucement à son niveau, même s'il me faudra encore un moment...  

Elle bouge soudain. J'ai du la réveillé ! Qu'elle malchance ! Pourtant le chant de la grotte fait assez de bruit pour couvrir mes mouvements...à moins que ce ne sois simplement et purement que de la poisse ? J'en ai régulièrement après tout. Peu m'importe. Je dois la ramener pour mon Clan hors elle va partir d'une seconde à l'autre. Il faut que je réfléchisse... Elle s’envole ! Non ! Le Clan en a besoin ! J'ai alors fait la dernière chose que j'aurais imaginé faire. Sauter. Mes dents claquèrent sur sa colonne vertébrale et la brisa immédiatement. Toutefois, je n'en fus pas si heureuse. Normal quand on se rappel que je suis à présent, suspendu dans le vie, au milieu d'une nué de pics. Encore une fois sans réfléchir je plante in-extrémis mes griffes dans la stalactite la plus proches. Le bruit est horrible et résonne dans tous les tunnels, accompagné par mon cri de surprise retardataire. Seul mes deux pattes avant on réussi à attraper la pierre. Je ne regarde pas en bas. J'ai examiné le bassin avant de monter et je sais qu'il n'est pas extrêmement profond. Mes griffes sont bien enfoncé dans les creux de la roche mais je commence déjà à fatigué et suis trop faible pour remonter sur la dent. J'ai intéré à vite trouver une solution ou mon cou va finir comme celui de la proie que je sert en désespoir de cause dans ma bouche. Si je meurs, qui la ramènera au Clan ? Personne. Donc je ne dois pas mourir. Je le  souhaite vraiment, car je pourrais alors Le retrouver mais...je dois d'abord aider mon Clan un maximum. Et je n'en ai pas encore fait assez. Je ne dois pas mourir. Mais que faire ?


By Blood
Revenir en haut Aller en bas
Etoile d'Ecureuil
Admin
avatar

Surnom : Sur le promontoire de son camp, la tête haute. A moitié perdue dans ses pensées... ~ ♥
Messages : 466
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 17 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Dim 27 Oct - 12:57

Etoile d'Ecureuil s'était réveillée un peu après l'aube, le soleil perçait déjà dans sa tanière. Elle aurait voulue rester dans sa tanière toute la journée, roulée en boule, réchauffée par le soleil. Elle était encore fatiguée et tellement bien installée. D'un coup le rayon de soleil qu'elle admirait entrer dans sa tanière se transforma en un immense champ. Une petite chatte rousse se tenait assise au milieu, elle devait avoir 6 ou 7 lunes à peine. Elle regardait quelque chose qu'Etoile d'Ecureuil ne pouvait pas voir. Voulant voir ce que la petite chatte regardait si attentivement, Etoile d'Ecureuil se rapprocha d'elle, tout doucement pour ne pas faire de bruit. La petite chatte ne bougeait pas, on aurait dit une statue. Pas un frémissement d'oreille, pas un mouvement de queue. Etoile d'Ecureuil s'approchait de plus en plus, se demandant ce que la chatte pouvait bien regarder. Sa fourrure rousse ressortait comme du feu avec ce soleil. La petite chatte bondit. Etoile d'Ecureuil, surprise par ce mouvement, fit un bon en arrière. La petite chatte rousse coursait un petit papillon. Mais bien sur, c'est pour cela qu'elle ne bougeait pas, pour ne pas que ça proie la repère. Etoile d'Ecureuil agita les moustache et esquissa un sourire, les apprentis s'amusaient de tout. La petite chatte se tourna vers Elle, ses yeux verts ne quittaient pas le papillon. Elle ne semblait même pas voir la chatte qui était son identique en plus grande, c'était comme si ici...Elle n'existait pas.
Etoile d'Ecureuil se réveilla, en repensant à son rêve elle comprit que la petite chatte rousse aux yeux verts, c'était elle et qu'elle avait revu un de ses souvenirs. Le soleil avait un peu monté dans le ciel, la patrouille de l'aube était déjà revenue. Elle décida qu'il était temps de se lever. De plus, aujourd'hui elle devait partir avec Ange Déchu, son lieutenant, pour pouvoir discuter du clan tranquillement. Etoile d'Ecureuil se leva donc, s'étira un bon moment et se dirigea vers la pile de gibier. Elle prit un souris qu'elle mangea en peu de temps avant d'attaquer sa toilette. 
Une fois prête, Etoile d'Ecureuil et Ange Déchu partirent en direction de la Grotte Mélodieuse, un bon endroit où il n'y aurait surement personne pour les déranger. Elle avançait tranquillement, elle aurait bien parler avec Ange Déchu mais elle le connaissait un petit peu et il lui dirait surement de se taire et cela ne les mènerait à rien. Il ne valait mieux pas crée de tentions avant qu'ils soient arrivés et qu'ils parlent du clan. Elle songea qu'une fois là-bas, ils pourraient peut être chasser un peu pour parler devant une bonne proie. Et qui sait, peut être qu'ils arriveraient à tenir une discussion sans problème et sans engueulades. Mais la discussion ne durerait surement pas longtemps, ils parleraient juste du clan et repartiraient. Peut être qu'elle arrivera quand même à avoir une discussion avec lui si il était de bonne humeur, mais elle ne comptait pas vraiment sur ça. Depuis que ça sœur avait été tirée au sort, Etoile d'Ecureuil ne se souvenait pas avoir vue Ange Déchu de bonne humeur. C'était une belle journée et elle n'allait quand même pas le laisser la lui gâcher juste à cause de sa perpétuelle mauvaise humeur non ? 
Ils arrivèrent enfin à la Grotte Mélodieuse après ce trajet trop silencieux selon elle. Elle entra dans la grotte pour aller s'installer, assise la queue enroulée autour des pattes. Il y avait un odeur de chat du clan de l'Espoir Eternel, mais elle n'y fit pas attention. Tant que ce chat ne les dérangeait pas elle s'en fichait. L'odeur était forte quand même...

_________________
Règle n°1 : Ecu' à toujours raison.
Règle n°2 : Si elle à tord, se référer à la Règle n°1.
Règle n°3 : Il n'y a pas de Règle n°3.
Merci beaucoup Flotte, c'est magnifique ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Mar 29 Oct - 21:15

~Le présent n'emportera pas sur le passé. Le temps n'effacera pas les cicatrices que les éventements ont proscrits. Telles étaient les règles du jeu. Le sort n'avait pas été corrompu, ce qui prouve que ces règles sont irréversibles. Mon droit de vengeance ne sera vain que par la haine elle même, et sans le jeu, je ne pouvais atteindre les sommets. Mes motivations étaient probablement détestable. Je m'en contrefichais.

Mes yeux s'ouvrirent lentement. Rien avait changé. Devant moi se dressait la paroi est de la tanière des guerriers. D'un mouvement sec, je basculai pour me retrouver de l'autre côté. Je ne pouvais plus voir ce mur. Il était toujours là, chaque matin. Venant d'être nommé guerrier, j'avais cru que jamais je ne m'en lasserai. Mon acclimatement avait d'ailleurs été travailler minutieusement. Mais l'époque était légèrement différente. Le mur n'était pas seul à être éclairé par les faible rayons de l'aube. Il y manquait ma sœur, endormie paisiblement, plongée dans un sommeil dépourvu de rêve. Le royaume de l'enfance, là où ne meurs jamais. Là où il est permis de veiller indéfiniment sur les être qui nous sont chers. Là où tous sont libres de s'attacher. La souffrance n'y est pas admise. Je la regardai dormir, ses oreilles remuer, son petit nez se froncer au contact du vent frai. Elle ouvrit un œil, puis deux. Sont innocence reflétait dans son regard toute la joie qu'elle prenait à vivre. Joie que j'éprouvais également, à l'époque. Je priai pour qu'elle ne dise rien, car je savais inconsciemment ce qu'il se passerait. Nostalgique. Craintif. Apeuré. Farouche. Tant d'adjectif lui seyaient. Ses prunelles d'ambres se levèrent vers moi, déclenchant avec elles des frissons d'amusements, d'excitation, d'impatience. Lui seul avait réussis à me faire éprouver moult émotions. Puis elle se leva, et posa son nez rose et humide sur le mien. J'avais voulu reculer pour prolonger, mais sa sensation de froid se propageait déjà à travers tout mon corps, laissant ma sœur aux vestiges du passé...

Je sursautais, m'asseyant, le souffle court. Encore ce flash, depuis combien de lunes le revivais-je chaque matin ? Le soleil poindrait lentement, et le vent se déclencherai une foie le zénith atteint. Un léger sourire s'ébaucha sur ma face, pour disparaître aussitôt. Il ne fallait pas traîner, la journée promettait d'être longue. Laissant échapper un bâillement sourd, je m'efforçais de me lever, le regard perdu dans le vide. 
Dehors, tout était similaire aux autres journées. Les chats se levaient progressivement, et à ma grande surprise, j'avais été un des premiers debout. Je me serai attendu au contraire, étant rentré tard de la patrouille de nuit. Le sommeil avait de moins en moins d'importance. 
Je m'extirpai du gîte, prenant une bouffée d'air frais. L'odeur était légèrement différence ce matin. Elle devait surement provenir du petit faon que nous avions attrapé hier. Il était très faible, et nous avions envie de changer un peu. Jamais il fallait nous attendre à nous voir ramené un animal similaire à celui ci. Comme si les clan périphériques ne peinaient pas déjà à attraper des rongeurs. Je soufflai, un peu énervé, m'allongeant dans un coin ombragé. 

Ma sieste fut courte ce matin là, car " La chef " avait déjà quelques chose de prévu. J'avais fait une moue affreuse lorsqu'elle m'avait ordonné de la suivre, un pu à l'extérieur du camp. Nous étions finalement parti jusqu'aux territoires libres. Comme si les oreilles des autres étaient sur-développées. Levant les yeux au ciel, j'avançai sans bruit. Les Alizés se faisaient plus rudes, et le vent froid sous mon poil m'arrachait sans cesse des frissons. Il soufflait, sans discontinuer, caressant notre pelage telle une main maternelle. Je commençais à me demander jusqu'à où serai-je contraint de la suivre comme ça, oreilles basses. Nous avons fini par atteindre une grotte étrange. Elle était encadrée de pierre lisse, forgée avec des années de patience. L'eau avait vraiment des pouvoirs fabuleux. Je ne savais d'ailleurs pas comment je n'avais pu ne pas la remarquer. Partir à l'aventure n'était plus mon passe temps depuis bien longtemps. Nous sommes entrés, frissonnant au contact de la pierre froide sous mes pattes. J'espérai que cela ne durerait pas longtemps, surtout que je ne savais même pas pourquoi elle m'avait traîné jusqu'ici. Elle avançait, emmuré dans un silence similaire au mien. Ils n'avaient rien en commun, de toute façon. Etoile d’Écureuil finit par s'asseoir, la queue autour de ses pattes. Je n'avais nulle envie d l'imiter. Tout ce que je voulais c'était qu'elle me parle, pour partir. Avec l'obscurité, son pelage avait presque changé de couleur. Il était terne, laissant apercevoir chez elle une mince tristesse. Que connaissait-elle de la véritable tristesse ? Surement pas grand chose. 

Elle semblait troublée par quelques chose. Ou quelqu'un ? Une odeur forte de Clan de L'espoir Éternel parvint à mes narines. Je fronçais le nez, m'efforçant de l'ignorer. Tâche impossible, on ne sentais que ça. Je m'approchai de derrière certaines pierre, jetant un oeil par ci par là. Rien. Peut-être était-il parti ? Ou bien...Ma pensée n'alla pas au bout de ses ambitions. Le choc fut sec, douloureux. Je fus plaqué au sol, laissant échapper un petit cri de surprise. Ma tête me tournait, j'avais surement du heurter quelques chose. La chose avait du rouler au sol près de moi. Je rampai un peu plus loin, sans les vapes, les oreilles rabattus sur le crâne. Il me fallut une longue minute avant de voir mon entourage immobile, sans ces affreux tremblement. Je me mordis la langue, avant de faire volte face, le regard haineux. Il n'était pas nécessaire de voir mon air pour deviner dans mes yeux que j'étais fou de rage. Mes babines se retroussèrent en un rictus, laissant paraître des crocs étonnement blancs. Je fis deux pas vers la petite qui m'était tombé dessus et pestai, le poil gonflé :

" Es-tu complètement stupide !? "

Je la toisai, ma queue faisant des battements d'air incessants. Elle n'était pas moche du tout, blanche, légèrement marquée de brun à certains endroits. Ses yeux étaient d'un bleu pur. Cette beauté ne reflétait surement rien de son intelligence, car la douleur qui battait dans ma tête était bien réelle. Plus les minutes passaient, plus j'avais envie de rentrer. M'allonger en boule au fond de la tanière, fermer les yeux, me laissant aller dans des rêves tous plus étranges les uns de que les autres. Je regardai un instant ma chef. Son regard vert était rivé sur moi. A quoi pouvait elle bien pensé ?

_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Ange Déchu le Dim 10 Nov - 7:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Mer 30 Oct - 18:32




♦ Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. ♦

l'ange, l'écureuil et nyan cat


« Pourquoi as-tu son visage ?! »


D'abord, il n'y en eu qu'une. Je ne sais pas pourquoi mais je sentis immédiatement que je n'allais pas l'apprécier. J'ai un bon flair pour ce genre de chose. Quoique dans ce cas précis, pas besoin de beaucoup quand on me connais. Elle porte fièrement sa tête rousse, comme si le monde était à ses pattes. Son regard vert profond trahis sa vantardise aussi surement que son odeur montre qu'elle appartient au Clan des Flammes Ardentes. Ce ramassis de cœur de renard. Elle est plutôt grande, voir âgé. Je ne sais pas, je ne suis pas voyante. Mais je peux vous parier qu'elle ne se prend pas pour rien, cette géante ! Si la vantardise est ce qui fait monter en grade dans ce stupide Clan -ce qui ne m'étonnerais guère..- je la placerais sans hésiter chef. Oui, j'arrive à détester une personne avec un seul et unique coup d’œil. Mais elle n'est pas normale. Je l'observe, oubliant presque que je risque de mourir d'une seconde à l'autre sans qu'elle ne me jette le moindre regard. Elle me dit quelque chose...

Il faisait beau. Nous jouions gaiment avec une proie que nous venions d'attraper. Il allait bientôt devenir guerrier mais qu'elle importance ? On était ensemble, et on était seul. Nous étions libre. Un vent doux parcourait notre fourrure. Tout deux de petite taille, j'étais heureuse de pouvoir gagner quelque fois lorsque nous combattions. Mes parents m'avaient appris beaucoup de choses, bien que la théorie sois différente de la pratique. Il était là pour m'aider aujourd'hui, justement. Nous venions de nous accorder une pose repas. A présent, nous discutions. J'avais beau être une jeune solitaire il me parlé comme à un membre de son Clan. C'était gentil de sa par de ne pas faire de distinction. Après tout j'avais du sang de guerriers moi aussi. Il c'était mit en tête de me décrire les chefs de tous les Clans, fier de sa première assemblé. Pour une multitude de cause il n'avait pu y aller auparavant, malgré les efforts conjugué de ses camarades pour convaincre le chef du Clan de l'Espoir Eternel.

"La nouvelle chef du Clan des Flammes Ardentes est Etoile d'Ecureuil. Je suis un des premiers de mon âge à l'avoir vue, c'était sa première assemblée en tant que chef ! Tu aurais du la voir, elle est si belleeeeeee...Mais non, pas autan que toi bien sur...mais si je te jure, ne t'inquiète pas ! Aïe, fait attention avec tes griffes et laisse moi finir ! Merci. Sa fourrure semble flamboyer au soleil, et ses yeux sont d'un vert...un peu comme ses feuilles, tu vois ? Et elle est grande ! Elle dois bien faire deux fois notre tailles !"


Il s'agissait donc d'elle. Il est vrai qu'elle est pas mal, si on aime le genre rebelle prétentieuse...Pff...Tient ? Quelqu'un d'autre arrive ! Si c'est encore un vantard, je me laisse directement tomber, je ne pourrais jamais en supporter deux, déjà que demander de l'aide à la chef du Clan que je déteste le plus est pour moi un calvaire...COMMENT ?! IMPOSSIBLE ! Il...il a...le même physique que Lui ! Je manque de chuter en comprenant. De la même famille peu être ? On pourrait dire des jumeaux ! Ô Clan des Astres du Passé, je ne sais pas si je dois vous remercier ou vous maudire à cette instant. Pourquoi n'es-ce pas cet imposteur du Clan des Flammes Ardentes qui est mort aux Hunger Games, plutôt que la seule personne qui m'est chère ? Je le fixe sans pouvoir m'en empêcher. Mon cœur bat à mille à l'heure. Et si c'était vraiment lui ? Et s'il avait le même caractère ? Ce serait le plus beau jour de ma vie...Sa longue fourrure soyeuse et délicatement rousse, enveloppé d'un parfum envoutant que même son Clan ne peut totalement souiller. Ses yeux ambré, semblable à deux orbes magnifiques et adorable, orne sa petite tête. Enfin, quand on dit petite, ça dépend des points de vue. Par rapport à moi il est légèrement plus grand, ça taille me parait de ce fait parfaite. C'est son portrait craché. Ou presque. Je peux apercevoir dans son regard quelque chose de nouveau. Que lui est-il arrivé ? Peu m'importe. Qui qu'il soit, il a réussis à faire battre mon cœur. A éveiller en moi des sentiments heureux. Quiconque m'observe aura pu remarquer un léger tressautement dans mes pupilles. Oui, car toutes ces réflexions n'ont durée qu'une poignées de secondes. Je sais paraitre insensible, je le suis depuis qu'il est mort, et peut être même un peu avant. Je savais qu'il allait mourir. Il était trop gentil, et j'avais remarqué une frêle petite apprentie qui ne pouvait que le faire avoir pitié. Et il l'a croisé. Au lieu de la combattre, il a fait semblant de trébucher et de s’assommer pour qu'elle puisse partir. Résultat ? Elle ne l'a pas tué mais quand il c'est relevé quelqu'un la surprit et lui a tranché la gorge. J'avais suivis avec attention le trajet de l'autre, car c'était pour elle qu'il était mort. C'est je crois, une des seules personnes du Clan des Flammes Ardentes que je ne déteste pas. J'espérais pouvoir la rencontrer et qui sais, devenir son amie. Elle avait l'air d'une intruse dans ce jeu sanglant. Mais elle a succomber à son premier affrontement. Elle venait tout juste de commencer son entrainement. J'ai pleuré pour elle, alors que je ne la connaissais pas. Mais Il l'avait sauvé. Et elle lui ressemblé physiquement. Elle semblait si innocente... Quel jeu sans cœur. Je ne mourrais pas avant d'y avoir participer. Je Lui ai promis. Après je pourrais le rejoindre. Mais pas encore. Je dois le venger. Ou du moins essayer.

Mes griffes crissèrent quelque peu en creusant la roche. Creuser est un grand mot, je dirais plutôt que c'est mes griffes que la roches abîme d'ailleurs, vu ma douleur. Je n'en peux plus. Je dois lâcher. Je vais lâcher. vite, un plan. Où tomber sans mourir ? Le sol ? aucune chance, question idiote. L'eau ? Pas assez profonde je pense. Le chat le plus proche c'est...lui, son reflet. dommage que ce ne sois pas la vantarde. Pas le choix, désolé d'avance. Et surtout, ne bouge pas...Je gémis, utilisant toutes mes dernières force en un vain mouvement. Mon corps entièrement contracté par l'intense effort faisait de son mieux pour m'obéir. Mes pattes arrières réussir à rejoindre le bout du pic. J'allais pouvoir sauter, et pas juste me laisser tomber et espérer. J'avais une chance. S'il ne changé pas de position et que je visais juste...Plus le temps de réfléchir ! Bondit !

Ce fut brutal, c'est le moins qu'on puisse dire. Tout d'abord j'avais eu l'impression de voler. Je me perdais dans les airs, le ventre vers le plafond, le corps légèrement courber pour arriver où je le souhaitais. Si j'avais bien calculé. Ma patte droite c'était machinalement plaqué contre ma cage thoracique et celle gauche tendu vers l'avant, symétrique à mon corps. Puis le temps avait repris son cour. J'ai commencé à chuter plus que bondir. Il eu un léger mouvement. Ce fut ce qui me sauva je pense, même si c'était involontaire. BOOOOM !!!  

Après l'avoir percuté nous avons d'abord fait quelques roulé boulé pêle-mêle avant que je éjecté un peu plus loin, à la limite de l'inconscience. Ce que j'ai maaaal...pour une fois, je pense avoir une légère grimace de douleur peinte sur mon visage. Deux émotions en une journée, il est fort ! Personne n'y était parvenu depuis...celui qui partageait son physique. Je me relève doucement, tout mon corps criant grâce. Je jette un coup d’œil à mon ancien perchoir. J'aurais vraiment pu mourir. C'était haut. Depuis combien de temps suis-je à terre ? Trop en tout cas. L'autre se relève déjà, le poils hérissait et les crocs sortit. Il m'en veut. Compréhensible.

« Es-tu complètement stupide !? »

Je dois me persuader que ce n'est pas Lui, sinon je vais éclater en sanglots. Je me contente de m'assoir tranquillement, le buste droit, la queue venant sur mes pattes avant. Je fixe ses yeux ambrés jusqu'à m'y perdre, parfaitement impassible. A l'aide de quelques coups de langues bien placé je remet mes poils comme il faut, la chauve-souris posé à mes pattes. Lui répondre sans se presser. et d'une voix neutre.

« Non. Juste désespérée. Mais laisse tomber, tu ne comprendrais pas la raison, toi qui peux tous les jours manger à ta faim. »


By Blood
Revenir en haut Aller en bas
Etoile d'Ecureuil
Admin
avatar

Surnom : Sur le promontoire de son camp, la tête haute. A moitié perdue dans ses pensées... ~ ♥
Messages : 466
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 17 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Ven 1 Nov - 11:59

Etoile d'Ecureuil était assise, perturbée par cette forte odeur de chat du clan de l'Espoir Eternel. Elle regardait Ange Déchu, il ne semblait pas vouloir s'asseoir. Comme elle le pensait déjà, il voulait surement juste repartir, ce qui la peina un peu. De la peine ? Mais pourquoi était-elle peinée qu'il ne veuille pas parler avec elle ? A vrai dire, elle n'en avait pas la moindre idée, tout ce qu'elle savait c'est que, oui, elle avait été peinée. Elle aurait voulu commencer à lui parler mais il s'éloignait. Elle se demandait pourquoi. Elle huma l'air mais cette odeur de l'Espoir Eternel était trop forte, on ne sentait que ça. Cherchait-il ce chat ? A quoi bon ça ne servirait à rien. Quoi que, si ils discutaient du clan ce ne serait pas super qu'un chat d'un autre clan les entendes. Ange Déchu continuait ses recherches tandis qu'Etoile d'Ecureuil restait assise. Ça ne lui aurait servi à rien de se lever, il lui aurait encore balancé une réponse cinglante, alors qu'elle voulait juste l'aider. Elle resta donc assise à l'observer pour voir si il trouvais l'autre chat.
Etoile d'Ecureuil n'eut pas vraiment le temps de voir ce qu'il s'était passé. Un chat était tombé sur Ange Déchu. Une femelle, du clan de l'Espoir Eternel. Mais que faisait elle pendue là-haut ? Encore une apprentie vu sa taille. Ange Déchu se releva et toisa l'inconnue durement. Il était énervé, ce qu'Etoile d'Ecureuil comprenait totalement. L'inconnue allait surement se prendre une réplique cinglante à la truffe. Etoile d'Ecureuil se leva pour s'approcher.
-Es-tu complètement stupide !? 
Etoile d'Ecureuil s'approchait doucement, elle regardait toujours Ange Déchu, il regardait l'inconnue, comme si il...Admirait sa beauté. Etoile d'Ecureuil était jalouse de la petite apprentie. Encore une de ces stupides émotions ? Elle en avait marre, de la peine tout à l'heure, de la jalousie maintenant. Mais qu'est ce que tout cela signifiait ? Elle ne le savait pas, et c'était surement cela qui l’énervait le plus...Ne pas savoir. Elle détestait ne pas avoir de réponse à ses questions, malheureusement c'était bien souvent comme ça. Le pire, c'est qu'elle ne savait pas quand elle aura sa réponse, ou même si elle l'aura un jour.
-Non. Juste désespérée. Mais laisse tomber, tu ne comprendrais pas la raison, toi qui peux tous les jours manger à ta faim. 
La réponse de l'inconnue tira Etoile d'Ecureuil à sa réflexion. Elle tourna à présent sur regard vers l'inconnue. Elle ne la connaissait pas, et pourtant elle la détestait déjà. Tout était tellement bizarre, elle connaissait Ange Déchu depuis longtemps, elle savait qu'il avait mauvais caractère et tout ça. Alors pourquoi était-elle jalouse ? Elle devait cesser de penser à tout ça. Ce n'était pas le moment de penser à tout cela. Elle détestait l'inconnue alors qu'elle ne la connaissait même pas. Elle la regarda avant de dire, d'une voix plus ou moins normal.
-Qui est-tu ?
Puis sans même avoir sa réponse elle continua d'une voix beaucoup plus sèche.
-On ne t'as jamais appris qu'une apprentie ne se balade pas seule dans un endroit dangereux ?
Maintenant qu'elle était arrivée au niveau d'Ange Déchu et de l'inconnue, Etoile d'Ecureuil se rassit.

_________________
Règle n°1 : Ecu' à toujours raison.
Règle n°2 : Si elle à tord, se référer à la Règle n°1.
Règle n°3 : Il n'y a pas de Règle n°3.
Merci beaucoup Flotte, c'est magnifique ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Dim 10 Nov - 8:28

~Mon regard était dur, rivé sur elle, comme une flèche vers sa cible. Elle me rendit ce regard, mais étrangement je n'y lisait rien. Elle était froide, et dur comme la pierre. Assise, la queue autour de ses pattes, seul la brise qui s'infiltrait dans la grotte lui remuait les poils. Puis elle fit sa toilette, comme si me répondre était la dernière de ses options. Je serrais les dents, luttant pour ne pas grogner. Quand elle releva la tête, je pensais d'abord à de l'insolence. Mais elle me lança, d'une voix plutôt neutre :

-Non. Juste désespérée. Mais laisse tomber, tu ne comprendrais pas la raison, toi qui peux tous les jours manger à ta faim. 

Hun, je tournai la tête  d'un air désintéressé, poussant un soupir sournois. Si elle voulait jouer sur le sentimental, elle allait vite être déçu. Qui était elle pour prétendre savoir ce que je sait ou non ? Qui était elle pour me faire la leçon sur ce qui est bien ou mal ? Qui était elle pour me parler comme ça ? Me poils se dressèrent sur mon échine, je griffai doucement le sol, comme si ça pouvait m'apaiser. Ça n'en fit rien, la colère grondait. Etoile d’Écureuil semblait bien plus calme que moi. Quel sang froid. Mais on ne me la faisait pas, je connaissais bien ma chef. Je n'étais même pas loin de penser qu'elle était presque autant irritée que moi. Voir plus. Mais je savais aussi qu'elle ne laisserais rien paraître pour le moment. J'inspirai un coup, le regard vagabondant dehors. Mon esprit était parti depuis un moment déjà, et il leur faudrait de la indétermination pour le ramener. Je ne bronchai pas lorsque la rousse cracha :

-Qui est-tu ? On ne t'as jamais appris qu'une apprentie ne se balade pas seule dans un endroit dangereux ?

Je ne réprimai pas un fin sourire. Peut-être que tout ça deviendrait intéressant. Mais je m'en fichai, après tout. Je ne voulais qu'une chose : Qu'on la laisse jouer à celle qui marche au plafond et que nous nous barrions d'ici. D'ailleurs, que s'amusait-elle à faire, tout là haut ? Je levais la tête, observant les rochers fixés en l'air. Elle devait être complètement folle pour se risquer à chasser dans des conditions si dangereuses. Ce n'était même plus de la chasse. Mon sourire s'étira un peu plus, cet esprit m'amusait. Puis je vis la proie aux pattes de la petite. Elle était pas si mauvaise, je n'aurai jamais été capable d'en attraper une. Pourquoi essaierai-je ? Ça devait avoir un gout immonde, en plus de ça. Je clignais plusieurs fois des yeux, alors que les paroles de ma chef me revenait en mémoire. Apprentie ? Je la regardai plus attentivement. Elle était plutôt grande, je l'aurais pris pour une guerrière si elle ne m'avait rien dit. Mais maintenant qu'elle le le disait, oui, c'était une petite. Un sourire idiot pris place sur mon visage, alors que je remuais ma queue doucement. Je commençais à m'ennuyer. Personne ne parlait plus, et avec tout ça, Etoile d’Écureuil ne m'avait toujours pas dit ce qu'elle avait prévu d'énoncer durant cette " balade ". Si personne ne se décidait, je n'hésiterais pas à brusquer un peu les choses. Je me retournai brusquement, et avança vers elles d'un pas lourd. Mon épaule toucha celle de ma chef, alors que je lançai, presque agacé :

" Bon, c'est pas tout ça, mais non on a aussi des trucs a faire. Au plaisir de t'avoir rencontré. "

Je n'étais pas du tout aimable, mon ton était chargé d’ironie, même le plus idiot des chaton aurait remarqué le contraste. Mon regard croisa celui de ma chef : Je voulais partir d'ici, et le plus tôt serait le mieux.


_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Ange Déchu le Ven 3 Jan - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Lun 30 Déc - 20:49



«Il avait la rousseur et le cœur d'un renard...»
# Feat' Ange Déchu & Étoile d’Écureuil




Je crois bien que la chef m’apprécie autan que moi. Étrange comme toute chance de relation peut être détruite en une poignées de secondes. Et pourtant, nous n'avons rien fait. Mais je ne pouvais m'empêcher de la détesté intensément, c'est instinctif. Comme si...je ne sais pas, mais je vois en elle quelqu'un que je ne pourrais jamais aimer. Et je crois commencer à comprendre pourquoi. Sa fourrure avait la rousseur du renard...comme Soleil du Renard, le meilleur ami de mon père. Ah...souvenirs, souvenirs...quand vous me prenez, plus rien autour de moi n'a d'importance. Peut être que cela arrive trop souvent...?  

Il avait la rousseur et le cœur du soleil...Vivant dans le Clan des Flammes Ardents, il venait toujours avec des proies lorsqu'il voulait passer du temps avec nous. C'était l'époque où je vivais avec mes deux sœurs dans les tunnels. Nos parents se reliait entre les patrouilles pour nous garder. Et de temps en temps, il venait nous voir. C'était mon père qui l'amenait. Il ne lui disait pas que la mère était d'un autre Clan. je n'ai jamais su lequel d'ailleurs. Et c'est uniquement grâce à Soleil du Renard que j'ai appris que mon père était du Clan que je déteste le plus. Mais à l'époque peut m'importais. Il était si gentil avec nous...Ses yeux d'un vert émeraudes me fixaient alors qu'il me surplombait, ses deux pattes musclées de part et d'autre de ma frêle tête de chaton. Je joué avec la longue fourrure de son poitrail blanc. La seule partie ivoire de son pelage mis à part le bout d'une de ses pattes avant. Nous nous mettions souvent ainsi lorsqu'il me parlait de la vie de Clan. Je l'enviais, et l'adoré vraiment. Il était un membre de la famille à part entière pour moi. Jusqu'à ce jour...le jour où je découvris son véritable cœur, pas aussi doré que je le pensais. Le miens aussi, d'ailleurs.

Les chatons sont plus faibles que jamais. De la famille heureuse ne reste que deux des trois sœurs. Les parents ont étaient tué sous leurs yeux et la troisième a disparu. Les deux pauvrettes regarde leurs misérables reflets dans une des flaques du tunnels, leurs fourrures couvertes de boue entièrement trempé. Jamais deux créatures ont fait à ce point pitié. Et pourtant seul deux jours c'étaient écoulé. Puis un bruit retentit. Elle tournèrent en même temps leurs têtes vers l'entrée de la grotte. Un grand matou roux en arrivait, un sourire aux babines. Mais pas celui du gentil Soleil du Renard qu'elles connaissaient. C'était le sourire d'un psychopathe. Paniquées, elles fuirent dans les profondeurs des tunnels. Elles furent rapidement séparé. Le tueur en suivit une, ricanant en pensant à son futur meurtre. Il avait la fourrure et le cœur d'un renard...

La peur était partout dans l'impasse que présentais le tunnel. Le chat se recula contre la parois, les yeux dilaté de terreur. Comment une si petite créature avait pu retourner le jeu ainsi ? Il avait cru mener toute la partie...mais elle connaissait si bien la grotte que son physique n’entrai plus en compte. Etait-il si bête pour se retrouve piéger par un chaton ? Les rires de la petit résonné innocemment sur la roches, provoquant un écho terrifiant. La voilà. Son ombre approche. Bientôt la lueur lui montrera son sourire étrange. Un frisson le parcouru, il ne pouvait plus rien faire. Un seul coup de patte de sa part aurait suffit à la tuer et pourtant elle avait réussir à le rendre plus faible qu'un nouveau né en lui susurrant des paroles. De simples mots. et pourtant ils l'avaient brisé. Son esprit était en pièce, et son corps le serait bientôt. Il avait la fourrure et le cœur en sang...


Mes griffes étaient sortie d'instinct et avaient raclé le sol comme si il y avait eu la gorge de ce traitre a la place de la roche. Je devine qu'un sourire flippant a du naître sur mes babines, et je me dépêche de reprendre une une expression neutre. Mon âme recèle mille et une facettes, et l'une d'entre elle est celle d'une psychopathe. Je ne pense pas qu'on tient à le savoir...Ba, de toutes façons ils ne faisaient pas spécialement attention à moi. La chef semblait dans ses pensées et celui qui avait osé être le sosie de celui que j'aimais s'ennuyait ferme. Super...visiblement ils se moquaient pas mal de ce qu'une simple apprentie faisait là, leurs affaires étaient plus importantes.

_Qui est-tu ? On ne t'as jamais appris qu'une apprentie ne se balade pas seule dans un endroit dangereux ?

J'eus du mal à réprimer un sourire. Si, on me l'avait dit. Mais je me sentais parfaitement à l'aise dans ces souterrains, et c'était rare qu'il me soit si ardu d'attraper une simple chauve-souris. J'allais répliquer mais j'avais était attiré par quelque chose d'autre. Quelque chose que les autres n'avaient pas repéré. Une autre chauve-souris ! Et pas aussi difficile d'accès que l'autre, en plus !

_ Bon, c'est pas tout ça, mais non on a aussi des trucs a faire. Au plaisir de t'avoir rencontré.


Ahah. Très drôle. Il n'a même pas essayé de cacher l'ironie de sa phrase et ne semble pas s'en repentir. Bon, je vais répondre à leurs stupides questions, leurs dire au revoir et retourner à ma chasse. C'est que j'avais un Clan à nourrir, moi !

_Je suis Nuage de l'Echo. Dire mon Clan ne servirai à rien sauf si vous êtes idiot, vu que même moi j'ai pu savoir le votre. Je pointais de ma queue la chef. Pas besoin de te présenter, je sais déjà qui tu es. Quand a ton compagnon je connais sa sœur, mais son propre nom ne m'importe guère alors pas besoin de me le dire. Ensuite, je suis née et j'ai vécu mon enfance ici alors ce n'est pas une chauve-souris qui va me faire partir. Bien, le non plaisir et partagé, alors s'il vous plaît restez le moins possible histoire de ne pas polluer l'air de cette endroit et de donner une raison aux proies de partir.

Sans plus attendre je me dirigeais vers la parois et me servie des prises pour monter vers ma seconde proie du jour, la première dans ma gueule pour être sûr qu'il ne me la vol pas.

----------
Sorry pour l'attente !
[/b]

© Kibara Only for Kiwinii
Revenir en haut Aller en bas
Etoile d'Ecureuil
Admin
avatar

Surnom : Sur le promontoire de son camp, la tête haute. A moitié perdue dans ses pensées... ~ ♥
Messages : 466
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 17 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Ven 3 Jan - 17:48

- Bon, c'est pas tout ça, mais non on a aussi des trucs a faire. Au plaisir de t'avoir rencontré. 
Etoile d'Ecureuil avait bien entendu que la voix d'Ange Déchu n'avait aucune sympathie, juste de l'ironie et cela la fit sourire. Après tout à quoi s'attendait cette petite apprentie ? Ange Déchu n'appréciait personne, enfin presque. Alors rencontrer une apprentie n'allait pas lui faire plaisir. Etoile d'Ecureuil regarda Ange Déchu. C'est vrai, il n'était pas gentil, il était arrogant, il était solitaire. Alors pourquoi ressentait-elle le besoin qu'il soit plus heureux de passer du temps en sa compagnie plutôt qu'en compagnie de l'inconnue ? Pourquoi s'était-elle autant éloignée du camp pour lui parler du clan ? Elle aurait très bien pu aller juste sur le territoire, il était vaste ils n'aurait croisé personne. Voulait-elle s'assurer que le chemin serait plus long pour qu'elle passe plus de temps avec lui ? Elle savait pourtant que peut importe la longueur du chemin, peu importe le temps qu'ils passeraient ensemble, Ange Déchu ne lui parlerait pas plus. Elle en était pleinement consciente. Pourtant elle connait les réponses à toutes ses questions, mais ça elle n'en est pas totalement consciente. Son cœur contient ses réponses seulement son cerveau n'est pas près à l'avouer.
Elle est là, assise entre son lieutenant et la jeune inconnue. Les réponses à ses questions bloquées entre son cœur et sa fierté. Ah, cette fierté. C'était plus un fardeau qu'autre chose, un vilain défaut. Un défaut qui l'avait déjà fait souffrir autrefois, et qui la referait souffrir encore. Elle le savait pourtant elle ne pouvait pas laisser sa fierté de côté, c'était dans son caractère c'était comme ça. Elle était trop fière pour avouer ses faiblesses ou ses sentiments. 
Son cœur détenait les réponses à ses questions, réponses qui lui faisaient un peu peur mais qu'elle voulait connaitre, pourtant sa fierté l'empêchais de voir ses réponses. Elle regarda alors autour d'elle, sans vraiment savoir ce qu'elle cherchait ou même si elle cherchait quelque chose en particulier. Elle vit la grotte dans laquelle elle était. Puis elle vit l'inconnue et elle ressentit quelque chose de bizarre. De la jalousie. Mais pourquoi serait-elle jalouse de cette inconnue qu'elle n'avait jamais vue ? Elle détourna alors la tête au plus vite puis se retrouva face à Ange Déchu. Elle sentit son cœur battre la chamade. Puis se fut le néant, le regard perdue dans le vide, son esprit était parti ailleurs.
Il pleuvait, il y avait des éclairs. Impossible de voir plus loin que le bout de son museau. Il y avait une chatte, rousse, qui était prêt d'un tronc d'arbre, elle était perdue ne sachant pas quoi faire ni ou aller. Elle semblait chercher quelqu'un ou quelque chose. Puis un chat fit son apparition. Ange Déchu. Mais bien sur, c'était le souvenir de cette patrouille de chasse qui avait viré au cauchemar sous l'orage. Pourtant, malgré le mauvais temps et malgré qu'Ange Déchu ne l’appréciait pas, il ne l'avait pas abandonner, il l'avait chercher. Pourtant elle n'était même pas encore sa chef. Elle n'était rien, juste une petite guerrière. Pourtant il ne l'avait pas abandonné.
_Je suis Nuage de l'Echo. Dire mon Clan ne servirai à rien sauf si vous êtes idiot, vu que même moi j'ai pu savoir le votre. Pas besoin de te présenter, je sais déjà qui tu es. Quand a ton compagnon je connais sa sœur, mais son propre nom ne m'importe guère alors pas besoin de me le dire. Ensuite, je suis née et j'ai vécu mon enfance ici alors ce n'est pas une chauve-souris qui va me faire partir. Bien, le non plaisir et partagé, alors s'il vous plaît restez le moins possible histoire de ne pas polluer l'air de cette endroit et de donner une raison aux proies de partir.
La voix de Nuage de l'Echo sorti Etoile d'Ecureuil de sa rêverie. Quant à son clan, évidemment qu'Etoile d'Ecureuil avait deviné qu'elle appartenait au clan de l'Espoir Eternel. Par contre elle se demandait comment Nuage de l'Echo avait pu connaître la sœur d'Ange Déchu, surtout qu'elle était partie aux Hunger Games si jeune. Entendre une inconnue lui parler de sa sœur allait surement le faire souffrir même si il n'en montrait rien. Par contre, ce qu'Etoile d'Ecureuil n'appréciait guère c'était la fin de sa phrase. Cette grotte appartenait à tout le monde, et elle avait pleinement le droit d'être ici. Elle répondit alors à Nuage de l'Echo.
-Nous resterons ici tant que nous le voulons. Cette grotte ne t'appartiens pas. Que tu le veuilles ou non, nous resterons le temps qu'il faudra et nous ne partirons que lorsque nous aurons finit notre conversation. 

_________________
Règle n°1 : Ecu' à toujours raison.
Règle n°2 : Si elle à tord, se référer à la Règle n°1.
Règle n°3 : Il n'y a pas de Règle n°3.
Merci beaucoup Flotte, c'est magnifique ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Ven 3 Jan - 20:29

~Le silence avait bel et bien prit place. Même le vent semblait s'être calmé pour laisser régner la paix et la tranquillité. Une paix qui fut courte, quand je perçus le regard rabaissant de l'apprentie du clan de l'Espoir Éternel se poser sur moi. Je serrai les dents, me retenant de lui cracher quelques propos acerbes à la figure. Ils restèrent sagement dans ma gorge, tournant dans mon esprit avec fougue. Ce qu'elle dit faillit me faire disjoncter.

-Je suis Nuage de l'Echo. Dire mon Clan ne servirai à rien sauf si vous êtes idiot, vu que même moi j'ai pu savoir le votre. Pas besoin de te présenter, je sais déjà qui tu es. 

Je soupirai péniblement. Sa voix me cassait les oreilles. j’espérais juste que son monologue ne durerait pas des heures. Si elle voulait se croire intéressante, c'était son problème.

Quand a ton compagnon je connais sa sœur, mais son propre nom ne m'importe guère alors pas besoin de me le dire. Ensuite, je suis née et j'ai vécu mon enfance ici alors ce n'est pas une chauve-souris qui va me faire partir. Bien, le non plaisir et partagé, alors s'il vous plaît restez le moins possible histoire de ne pas polluer l'air de cette endroit et de donner une raison aux proies de partir.

Il ne me faillit qu'une fraction de seconde pour me braquer. Je fis volte face et lançai à l'apprentie un regard de foudre. Elle n'avait pas à parler d'Elle, ni à prétendre la connaître. Nulle n'était plus permis de faire ça. Et pourquoi parlait-elle d'Elle au présent ? Comme si quoi, je pourrais oublier qu'Elle était morte ? Je ne prêtais même pas attention au reste de ses paroles, mon sang bouillait dans mes veines, et je me serais surement jeté sur elle si ma chef n'avait pas prit la parole, étrangement sereine. 

-Nous resterons ici tant que nous le voulons. Cette grotte ne t'appartiens pas. Que tu le veuilles ou non, nous resterons le temps qu'il faudra et nous ne partirons que lorsque nous aurons finit notre conversation. 

Je n'étais plus en mesure de réfléchir, ni de prétendre savoir quoi que ce soit. J'étais tellement focalisé sur mes émotions qu'il y aurait pu se dérouler une guerre autour de moi, je n'aurais pas bronché. Mon regard était rivé devant moi, à présent il ne semblait plus fixer l'apprentie, mais un point invisibles aux yeux d’autrui. J'avais une folle envie de lui arracher la tête. Mais c'était plutôt les larmes qui désiraient se glisser dans mon regard orangé. Ne rien montrer. Je ne devais rien laisser paraître. Je pleurerai plus tard. Mais il fallait vite que je m'isole, après avoir calmé mes nerfs. Je m'avançai rapidement vers Nuage de l'Echo, alors que mes yeux lançaient des éclairs. Ma voix était sèche, elle ne laissait rien paraître, si ce n'est de la haine.

" Que ce soit clair, ta petite vie à l'air bien intéressante, mais je n'en ai littéralement rien à faire. Alors garde tes petites paroles de prétentieuse pour toi. En attendant, je t'interdis formellement de parler de ma sœur. "

Je n'étais qu'à quelques centimètre de sa tête, son regard était plongé dans le mien, et je pouvais sentir son souffle sur ma joue. Je devais sortir d'ici. M'éloigner pour cacher ma tristesse, m'éloigner pour éviter de l'abattre sur le champ. Je tournai les talons, et sortis en quelques foulées. 
Sentir l'air frais me fit du bien. Mais c'était trop tard, mon cœur se serra, et les larmes roulèrent sur mes joues. Je serrais les dents pour étouffer un gémissement presque inaudible. Des frissons se mirent à parcourir ma peau, m'arrachant quelques tremblements. Je sursautai en entendant une brindille craquer. Il y avait quelqu'un derrière moi...



_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Ange Déchu le Dim 5 Jan - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Sam 4 Jan - 11:35



«Sorry for everything...»
# Feat' Ange Déchu & Étoile d’Écureuil




Son simple regard stoppa ma progression vers ma proie. Je n'écoutais pas le moindre mot de la chef, hypnotisé par les yeux de l'inconnu. Il était si....similaire. et pourtant complètement différent. C'était déroutant. Jamais IL ne m'avait regardait ainsi. Son regard avait toujours était d'une douceur infinie  à mon égard. C'était quelqu'un de doux et compatissant qui m'avait aidé à me relever. C'était mon ange. Il avait d'ailleurs ce mot dans son nom, bien que je ne le dirais plus jamais à voix haute. Je n'en avais pas le courage. Pas encore. Peut être quand je mourrai ? Quoi qu'il en soit, bien que l'inconnu est son physique il n'avait pas son caractère. J'en vain à remercier mentalement la chef d'avoir parlé parce qu'il aurait bondit sur moi si elle ne l'avait pas calmé. Elle l'avait calmé. Je ne sais pas trop pourquoi, mais d'un certain coté ça me fit un pincement au cœur de constater ça. Je ne bougeais pas alors qu'il se rapprochait de moi, j'avais même arrêté de respirer. Pas par peur mais...d'exaltation ? C'est trop étrange, je ne comprend pas même mes propres émotions ! Alors que nos moustaches se frôlent et que je peux presque sentir sa haine comme mienne je l'entend comme dans un rêve me parler d'une voix des plus sèche.

_Que ce soit clair, ta petite vie à l'air bien intéressante, mais je n'en ai littéralement rien à faire. Alors garde tes petites paroles de prétentieuse pour toi. En attendant, je t'interdis formellement de parler de ma sœur.


Je le déteste. Je vais lui faire ravaler chacune de ses paroles et il ne me reparlera plus jamais ainsi ! C'est ce que j'ai pensé pendant un instant. Le court moment où mes yeux furent fermées parce que je devais bien cligner des yeux, comme tout le monde. Mais dès que je le revu à nouveau, ma colère s’évanouit aussitôt. Je vis de la tristesse caché au fin fond de ses pupilles. Il semblait être LUI quand il m'avoua qu'il allait devoir participer au Hunger Games et qu'il aimerai bien que je vienne dans son Clan. Un regard qui me faisait horriblement mal et qui me donnait envie de m'excuser, de m'expliquer ou même de l'aider. Si à ce moment même l'inconnu m'avait demandé quelque chose, n'importe quoi, même rejoindre son Clan ! Et bien j'aurais accepté sans hésiter. C'est pourquoi, lorsqu'il s'éloigna, je ne pu que le suivre. Je n'avais pas même eu un temps d'arrêt ça avait était si automatique que j'en avais était surprise moi même. J'avais pris l'habitude de suivre LUI comme son ombre. Il semblerai que même si j'avais clairement pu voir qu'ils n'avaient en commun que le physique je ne pouvais m'empêcher de réagir de la même manière.

Nous étions dehors. A l'air libre. Je m'y sentais moins à mon aise que dans la grotte, mais lui semblait au contraire apprécier la légère brise qui nous parcourait. Je pu soudain sentir une légère effluve salée. Surprise, je reniflais l'air pour en découvrir la provenance lorsqu'un gémissement m'indiqua le chat qui se trouvé a une longueur de renard de moi. J'eu un mouvement de recul devant la tristesse évidente de l'inconnu et marché par erreur sur une brindille. Un tressaillement de son oreille m'appris qu'il savait à présent que j'étais là. Après un instant d'hésitation je vins m'assoir à coté de lui, tête basse. Je me sentais triste à mon tour, les souvenirs me revenant plus fortement que jamais. Ce fut d'une voix emplis d'une gentillesse sincère ponctué par une touche de tristesse que je lui adressais ces quelques mots.

_Je suis désolée...Je ne voulais pas que tu pleures. Ma voix se faisait de plus en plus brisé, des larmes coulaient doucement sur mes joues et venait s'effondrer sur le sol pour mieux éclabousser la fourrure de l'inconnu. Je vais parler mais...tu n'as pas a m'écouter...j'ai juste gardé ça pour moi trop longtemps...je dois le dire à quelqu'un, et tu es le seul qui..qui m'écoute pour le moment... Je déglutis, fermait mes yeux et continuai dans un murmure ponctué de sanglot. Aux Hunger Games...il y avait quelqu'un qui te ressemblait comme deux gouttes d'eau. C'était...mon meilleur ami. peut être même plus...Il a rencontré ta sœur, qui participé cette année là aussi. Elle n'aurait jamais du participer...elle était trop fragile ! C'est injuste...Il a fait semblant de trébucher et de s’assommer sur une pierre quand il l'a rencontré. Il ne pouvait tout simplement pas la tuer. Mais alors qu'il se relevé car elle était repartie....le chat du Clan des Flammes Ardents...le mâle...il lui bondit dessus et le tuer sans hésiter. J'ai espéré que celle pour qui il était mort survive...je suis sure qu'on aurait pu devenir amies...mais elle aussi...a son tour...

Pourquoi ? Pourquoi lui avais-je tout déballé alors qu'il n'avait surement pas écouté le moindre de mes mots ? C'était inutile, ridicule même ! J'avais honte et pourtant ce fût avec mal que je réussis a faire partir mes larmes. Je me détestais. J'avais des réactions si...si immatures ! Toutefois...il me fallut rajouter quelques mots.

_Je suis désolée pour tout...

© Kibara Only for Kiwinii


Dernière édition par Nuage de l'Echo le Mar 7 Jan - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etoile d'Ecureuil
Admin
avatar

Surnom : Sur le promontoire de son camp, la tête haute. A moitié perdue dans ses pensées... ~ ♥
Messages : 466
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 17 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Sam 4 Jan - 13:08

Etoile d'Ecureuil sentait la colère mélangé à la tristesse d'Ange Déchu à côté d'elle. Parler de sa sœur, ou plutôt entendre parler de sa sœur devait lui faire tellement de mal. Du plus loi qu'elle s'en souvienne, la sœur d'Ange Déchu avait été sa seule amie, il passait son temps avec elle. Ils étaient simplement inséparable. La voir partir aux Hunger Games devait être la pire chose au monde pour lui. Elle n'aurait jamais dû y aller, mais le destin est cruel et la vie ne fait pas de cadeaux. Dans ses moments là on ne peut rien faire, juste garder espoir qu'un jour ça ira mieux. Mais une fois que quelqu'un rejoint le clan des Astres du Passé c'est pour toujours, il ne revient pas et on ne peut rien contre ça, absolument rien. Alors ou, ça fait mal, c'est une souffrance, un vide chaque jour. Mais il faut rester fort et se relever, il faut affronter la vie malgré toutes les mauvaises surprises qu'elle offre, il faut continuer de vivre. La vie est un cadeau qu'il ne faut pas négliger. Un cadeau qui parfois est magique et parfois empoisonné, mais il reste tout de même un cadeau.
Ange Déchu s'approcha de Nuage de l'Echo, il était très proche d'elle. Tellement proche qu'Etoile d'Ecureuil avait peur qu'il l'attaque. D'accord, même sans la connaître elle la détestait déjà mais ce n'était pas une raison pour l'attaquer. Malgré qu'elle se croit au dessus de tout le monde. Ange Déchu dit alors à Nuage de l'Echo d'une voix sèche.
-Que ce soit clair, ta petite vie à l'air bien intéressante, mais je n'en ai littéralement rien à faire. Alors garde tes petites paroles de prétentieuse pour toi. En attendant, je t'interdis formellement de parler de ma sœur. 
Après cela Ange Déchu détala le plus vite possible hors de la grotte. Nuage de l'Echo le suivit de près. Etoile d'Ecureuil les suivit à son tour. Ange Déchu était là, il pleurait ça se voyait. Il devait encore penser à sa sœur. Etoile d'Ecureuil eut de la peine pour lui, elle voulut s'approcher mais Nuage de l'Echo la devança et s'assit prêt d'Ange Déchu. Ce qui avait le don de l'énerver, déjà qu'elle ne l'appréciait pas mais alors en plus si elle se permettais de faire ce qu'elle voulait alors qu'elle ne connaissait même pas Ange Déchu. 
_Je suis désolée...Je ne voulais pas que tu pleures. Je vais parler mais...tu n'as pas a m'écouter...j'ai juste gardé ça pour moi trop longtemps...je dois le dire à quelqu'un, et tu es le seul qui..qui m'écoute pour le moment... Aux Hunger Games...il y avait quelqu'un qui te ressemblait comme deux gouttes d'eau. C'était...mon meilleur ami. peut être même plus...Il a rencontré ta sœur, qui participé cette année là aussi. Elle n'aurait jamais du participer...elle était trop fragile ! C'est injuste...Il a fait semblant de trébucher et de s’assommer sur une pierre quand il l'a rencontré. Il ne pouvait tout simplement pas la tuer. Mais alors qu'il se relevé car elle était repartie....le chat du Clan des Flammes Ardents...le mâle...il lui bondit dessus et le tuer sans hésiter. J'ai espéré que celle pour qui il était mort survive...je suis sure qu'on aurait pu devenir amies...mais elle aussi...a son tour...
Etoile d'Ecureuil fut choquée de cette révélation, pourtant elle ne ressentait aucune peine, ni même aucune pitié pour l'apprentie. En plus, cette apprentie lui parlait encore de sa sœur, lui racontait encore l'histoire même sous une nouvelle forme. Comme si Ange Déchu n'en avait pas assez souffert. Etoile d'Ecureuil les regardait tous les deux. Ils pleuraient. Leur tristesse, leur souffrance. Etaient-ils égoïste à ce point ? Pensaient-ils être les seuls à souffrir ? Les seuls à avoir perdus quelqu'un de proche ? Elle aussi avait souffert, elle aussi avait perdu quelqu'un de proche, elle aussi voulait pleurer chaque fois qu'elle y pensait. Et pourtant elle n'en faisait rien. Elle en était incapable, pas en public et même des fois seule elle n'y arrivait plus. Cela faisait tellement longtemps, elle avait parcouru tellement de chemin depuis le temps. Elle était devenue apprentie, elle s'était entraînée dur, elle avait chassé, patrouillé. Puis elle était devenue guerrière, elle avait accompli ses devoirs et était devenue lieutenant. Et maintenant elle était chef de son clan. Mais pourtant l'immense vide qu'elle avait dans le cœur ne l'avait jamais quitté. Il avait toujours été là et il serait toujours là. Des fois elle aimerait bien parler de cette histoire, de ses souffrances, de ce vide. Mais elle en était incapable. Comme si tant qu'elle gardait ça au fond d'elle c'était irréel. Pourtant c'était bel et bien vrai, il était mort et il ne reviendrait jamais. Elle devait rester forte, elle le savait. Elle devait faire de son mieux pour que de là haut, il soit fier d'elle. Il veillait sur elle, elle le savait. Pourtant rien de cela n'enlevait ce vide de son cœur. Elle avait vécue avec et elle devrait vivre avec pour toujours.
_Je suis désolée pour tout...
La voix de Nuage de l'Echo la fit revenir à la réalité. Et malgré qu'Etoile d'Ecureuil les pensait tout les deux égoïstes, elle n'en voulait qu'à Nuage de l'Echo, de faire revenir ses souvenirs, de faire souffrir Ange Déchu. Mais pourquoi fallait-il que ses pensées ailles toujours vers lui ? Pourquoi fallait-elle qu'elle ressente ça. Cette chose, cette sensation, cette émotion. Elle l'avait déjà ressenti au paravent, mais différemment. Pour sa famille. Mais jamais elle n'avait ressenti ça comme ça. Elle savait très bien ce que cela signifiait mais elle n'aurait jamais pensé que ça lui arriverait un jour. Pourtant la voilà devant le chat arrogant au caractère de crotte de souris, ressentant de l'amour pour lui. Elle n'en croyait pas elle même. Elle l'aimait. Elle était amoureuse de lui. Mais lui ne ressentirait jamais rien pour elle se qui la blessait. Elle s'approche alors de lui avant de lui murmurer d'une voix douce.
-Elle veille sur toi. Elle sera toujours avec toi...
Sur cette phrase qui n'allait surement pas le réconforter, mais elle n'avait rien de mieux à dire, elle s'approcha encore de lui. Puis elle enfouie alors son museau dans la fourrure d'Ange Déchu, consciente qu'il allait la rejeter.

_________________
Règle n°1 : Ecu' à toujours raison.
Règle n°2 : Si elle à tord, se référer à la Règle n°1.
Règle n°3 : Il n'y a pas de Règle n°3.
Merci beaucoup Flotte, c'est magnifique ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Dim 5 Jan - 11:57

~Pourquoi n'osais-je pas me retourner ? Peut-être car c'est bien ce que je m'étais convaincu de ne plus faire. Ne jamais faire face à ce qu'il y a derrière. Continuer à fixer l'avenir, tête haute. Devant, en conséquent. Alors j'ai demeuré immobile. Combien de temps ? Je n'aurai pas été capable de le dire. Je voulais rester là, m'abandonnant à mes souvenirs, emmurer dans un silence de plomb. Pourquoi devait-on constamment cacher ce que nous sommes vraiment ? Pourquoi la vie m'avait-elle retiré le droit au bonheur ? A quoi bon être heureux, lorsque nous avons déjà décider de la fin de notre vie. Où et comment elle aurait lieu. Ce monde n'avait plus besoin de moi, et il m'aura fallut souffrir pour m'en rendre compte. J'étais égoïste certes, mais ça n'avait pas toujours été le cas. Jadis je ne préoccupais que de Son bonheur. Rien ne pouvait me faire d'avantage plaisir que de l'entendre rire, ou de la voir, la mine radieuse, la joie creusant les traits de son visage si innocent. Alors maintenant qu'elle n'était plus là, de qui d'autre prendre soin ?

_Je suis désolée...Je ne voulais pas que tu pleures. Je vais parler mais...tu n'as pas a m'écouter...j'ai juste gardé ça pour moi trop longtemps...je dois le dire à quelqu'un, et tu es le seul qui..qui m'écoute pour le moment... Aux Hunger Games...il y avait quelqu'un qui te ressemblait comme deux gouttes d'eau. C'était...mon meilleur ami. peut être même plus...Il a rencontré ta sœur, qui participé cette année là aussi. Elle n'aurait jamais du participer...elle était trop fragile ! C'est injuste...Il a fait semblant de trébucher et de s’assommer sur une pierre quand il l'a rencontré. Il ne pouvait tout simplement pas la tuer. Mais alors qu'il se relevé car elle était repartie....le chat du Clan des Flammes Ardents...le mâle...il lui bondit dessus et le tuer sans hésiter. J'ai espéré que celle pour qui il était mort survive...je suis sure qu'on aurait pu devenir amies...mais elle aussi...a son tour...

Je sursautais, j'avais presque oublié qu'il y avait quelqu'un derrière moi. Je...Je pleurais !? M'empressant d'essuyer tout ça, de prendre un air dur et de me redresser, j'entendis Etoile d’Écureuil me dire à voix basse :

-Elle veille sur toi. Elle sera toujours avec toi...

Je serrai les dents, mais les desserrai à la seconde où la rouquine se laissa aller contre moi, sa tête dans mon pelage pâle. Je ne comprenais plus rien, et le boucan qui battait dans ma tête n'arrangeait rien. Où étions nous déjà ? Mon regard dériva vers l'immense forêt. Nous n'étions vraiment rien dans cette immense monarchie. Bien que nous faisions parti du clan le plus puissant de la forêt, qu'étions nous face à Isilrà ? Je soufflais, agacé. Je pensais comme un rebelle, c'était nouveau ça. Mais mes motivations n'avaient pas changé. Je me porterai volontaire, et en finirai dans l'arène, en entraînant le plus de monde dans ma chute. Je veux faire un départ grandiose, dont tout le monde se souviendra. 

A cet instant, je me sentis mal. Mes muscles se raidirent, et mon regard dériva de quelques centimètres vers la droite. Ma chef semblait calme, calée contre moi, comme une enfant effrayée des terreurs de la vie. On pouvait voir dans ses yeux une tendresse que j'avais connu. Je l'avais connu dans le regard de ma sœur. Que cela signifiait-il ? Puis, mon regard dériva de quelques centimètres vers la gauche. Nuage de l'Echo avait presque le même regard, le siens peut être un peu plus dur. Elle avait comme moi connu la haine. Et cette souffrance qu'était de perdre un être cher. Mais pas seulement. La rouquine, elle aussi, avait souffert. Il était aussi dans mon intérêt de ne pas l'oublier. 
De nouveau, mon attention se porta sur un détail. L'apprentie avait parlé d'un chat qui me ressemblait beaucoup. C'était étrange, car on m'avait souvent fait remarquer mon originalité. Peut importe. Je n'avais pas envie de baisser les bras, et encore moins d'ouvrir mon cœur, pas si près du but. Je ne pus m'empêcher de sourire bêtement en réalisant que mon seul véritable objectif était la mort. 


Je manquais d'air. Pour ne pas paraître trop brutal, je me dégageai lentement, et m'avançais pour bondir sur un rocher. Non pas pour me sentir supérieur, simplement pour pouvoir les voir toutes les deux tout en profitant du vent dans ma fourrure. C'état fou comme je pouvais être égocentrique parfois. Je dis, d'une voix claire, bien que mon ton fasse un peu macho :


" Hé, qu'est ce qui vous prend à toute les deux ? J'ai pas demandé à avoir votre pitié. Je sais très bien ce qui m'attends, et j'ai besoin de personne pour y arriver. "


Mes yeux brillaient encore à cause des larmes, mais j'étais impassible. Je ne craquerai pas encore une fois...


_________________
Spoiler:
 


Dernière édition par Ange Déchu le Ven 10 Jan - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Mar 7 Jan - 17:09



«Locked heart.»
# Feat' Ange Déchu & Étoile d’Écureuil




Ils étaient collé l'un contre l'autre. Je ne sais pourquoi. ou plutôt si. Son visage comme d'habitude. J'avais l'impression de voir mon ange et le renard traitre. Ensemble. Mon cœur se serre dans mon frêle corps et je retiens tant bien que mal un nouveau ruisseau de larme de se créer. Je les observent sans rien dire s'apporter mutuellement du réconfort et les envies. J'aimerais bien que quelqu'un me fasse ça, un jour. Mais je ne rêve pas. Après tout, n'est-ce pas moi même qui m'éloigne des autres ? Toutefois je couvre le guerrier d'un regard emplis de tendresse. Je vois encore en lui mon bien aimé défunt. Toutefois je devine qu'il n'est pas aussi innocent que celui d'un apprenti devrait l'être. J'ai vu trop de sang couleur pour l'être. J'ai vue des proches mourir, mais pas qu'au Hunger Games, sur des écrans. J'ai vu mes propres parents se faire éventrer, réduire à une mare de chair, d'os et de sang. J'ai moi même répandu les entrailles de leurs assassins à même le sol de cette caverne. J'ai eu beaucoup de chance il faut le dire, car un chaton ne peut vraisemblablement pas tuer un guerrier. J'y suis parvenue en augmenter progressivement la terreur du traitre et lui susurrant des vérités qu'il se cachait à lui même. Il c'était recroquevillé, aussi faible qu'un nouveau-né. J'ai pris à ma grande honte du plaisir à enfoncer mes griffes dans son poitrail roux. Mais ce n'étais plus moi. c'était déjà une réverbération augmenté de mes tourments intérieur. Je n'étais déjà plus qu'une coquille vide. Une marionnette.

La mort de mes parents m'a au moins appris une chose : plus tu es proche d'une personne plus sa trahisons te fera mal. Les gens sont tous des traitres au fond, qui ne pense qu'à leur but égoïste. Comme moi surement, même si je n'en ai pas conscience. Je ne me considère nullement comme une bonne personne. Ce serait presque le contraire. Je me déteste. Presque autan que je déteste vivre. Je regarde le ciel en oubliant un instant les deux chats qui m'entouraient. Je perçu vaguement l'inconnu pousser doucement la chef sans vraiment y prêter la moindre attentions. J'avais les yeux qui brillaient d'excitations et de soif d'aventure. La truffe au vent et le poitrail gonflé, j'observais au loin la course éternelle des nuages dans le ciel. J'avais l'impression qu'IL était à mes cotés et me soufflé de garder courage, que je pouvais avoir foi en autrui. J'eus envie de le croire. Là, juste à cet instant, j'avais l'air d'une apprentie comme il y en a des dizaines. Un poil timide, voulant en apprendre le plus possible pour servir au mieux son Clan et prête à mourir pour ses amis. Une gentille petite chatte que tous aimé, du moins que tous ceux la connaissant aimé. J'étais momentanément redevenue celle d'avant la mort de LUI. Les seuls qui se souviennent encore du  moi que j'étais sont au ciel, dans le Clan des Astres du Passé. Mais l'ancienne moi avait tant souffert...je fermais les yeux et repris mon expression stoïque habituelle. Je ne devais pas me laisser aller. D'abord je parlais de ce que je ressentais puis ensuite je me laissais aller...non, je ne devais pas. Je devais rester tel que j'étais, une carcasse vide qui se contentait d'envoyer à ceux qui l'entoure un écho amplifiait de ce qu'elle ressentais Ainsi je ne pouvais que changer constamment si bien que si par chance je plaisais bien un quelqu'un un jour, je savais que dès le lendemain il me détesterai car je serais une autre personne. Je suis semblable à l'arc-en-ciel, personne ne me comprend ou m'accepte. Pourtant au fin fond de mes yeux on peut percevoir le cri de désespoir que je lance, espérant misérablement que quelqu'un me tende une patte salvatrice qui sortirait mon cœur de la cage dans laquelle je l'y ai moi même enfermé.

_Hé, qu'est ce qui vous prend à toute les deux ? J'ai pas demandé à avoir votre pitié. Je sais très bien ce qui m'attends, et j'ai besoin de personne pour y arriver.

Un léger sourire apparu sur mes lèvres et fut aussitôt effacé. Sa réaction m'amusé car elle aurait aussi bien pu être la mienne. Quoique...non, peut être pas tout à fait. Mais je comprenais sa réaction. De la pierre. Tu dois être comme la pierre, Nuage de l'Echo, ou tu auras mal de nouveau. Tu sais très bien que jamais tu ne pourra avoir le moindre lien avec ce chat ne serais-ce que de l'amitié alors fait taire ce stupide cœur qui bat la chamade et cet éclat brillant dans tes pupilles. c'est peine perdu ? Et bien oublie la pierre alors...t'es un arc-en-ciel d'émotion alors pioches en une qui les ferais te chasser, te détester ou tout simplement t'oublier. Ah mais tu veux pas ? tu es bien difficile aujourd'hui, ma petite Echo ! Répond lui, au moins, mais n'oublie pas de refermer la cage de ton cœur avant. Une fois que la petite voix intérieur fut partit je me décidais en effet à répondre à l'inconnu. Heureusement, mon monologue intérieur n'avait duré qu'une poignée d'instants si bien que lorsque je pris la parole cela devait sembler normal comme temps de réaction.

_Qui suis-je après tout pour vouloir te réconforter si tu ne le veux pas, si ce n'est qu'une petite apprentie d'un Clan pauvre qui doit te paraitre bien futile ? Je ne t'offre pas de pitié car je trouve ce sentiment inutile mais plutôt du courage, car peut importe notre futur, connu ou pas, nous en avons tous besoin.

© Kibara Only for Kiwinii
Revenir en haut Aller en bas
Etoile d'Ecureuil
Admin
avatar

Surnom : Sur le promontoire de son camp, la tête haute. A moitié perdue dans ses pensées... ~ ♥
Messages : 466
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 17 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Mar 7 Jan - 20:57

Etoile d'Ecureuil était bien. Calée contre Ange Déchu. Elle se sentait bien, en sécurité. Les battements de son cœur commençait à redevenir calme puis ils reprirent peu à peu leurs rythme normal. Elle aurait pu rester la des heures, contre son pelage doux qui la réchauffait. Il ne la repoussait pas, elle aurait dû en être choquée, mais à ce moment rien ne lui importait, seulement le fait qu'elle était là, bien tranquillement avec lui. Elle ne sentait pas le regard de Nuage de l'Echo. Peut être ne les regardait-elle pas. Ou peut être qu'à cette instant elle se fichait que l'apprentie la regarde ou non. Pour dire vrai elle se fichait de tout.
Elle sentit alors Ange Déchu s'éloigner. Mais il ne le fit pas brusquement ou en lui crachant dessus. Non, il s'éloigna simplement. Elle était triste, elle aurait voulu qu'il reste près d'elle. Mais soyons réaliste il ne serait pas rester longtemps.
Hé, qu'est ce qui vous prend à toute les deux ? J'ai pas demandé à avoir votre pitié. Je sais très bien ce qui m'attends, et j'ai besoin de personne pour y arriver. 
Et voilà, il venait de gâcher ce moment de pur bonheur. Comment pouvait-il réagir comme ça ? Pourquoi fallait-il toujours qu'il s'énerve contre tout le monde ? Pourquoi fallait-il qu'il ai ce caractère aussi arrogant et énervant. Pourtant elle l'aimais, c'était une chose certaine, une chose qu'elle ne lui avouerait surement jamais. Cela la faisait rager. Pourquoi fallait-il qu'il se mette dans cet état ? Ne pouvait-il pas simplement rester contre elle et se taire ? Bien sur que non il ne le pouvait pas. Il était comme ça. De la pitié ? Ce n'était pas de la pitié. Pourquoi ne voulait-il simplement pas comprendre ?
_Qui suis-je après tout pour vouloir te réconforter si tu ne le veux pas, si ce n'est qu'une petite apprentie d'un Clan pauvre qui doit te paraitre bien futile ? Je ne t'offre pas de pitié car je trouve ce sentiment inutile mais plutôt du courage, car peut importe notre futur, connu ou pas, nous en avons tous besoin.
Et puis il fallait qu'elle parle encore elle. Elle exaspérait de plus en plus Etoile d'Ecureuil. Elle n'avait rien à faire dans cette discussion, elle ne les connaissait même pas. Au fond, peut être que si elle la détestait tant c'était parce qu'elle était jalouse. Enfin, plus que jalouse là tout de suite, elle était en colère. Pas contre Nuage de l'Echo. Quoi que peut être un peu. Mais surtout contre Ange Déchu, ou contre elle même, elle ne savait pas vraiment. Elle se tourna alors vers lui avant de lui crier dessus. Elle ne savait pas si elle était vraiment en colère ou plutôt désespérée qu'il ne soit pas plus gentil avec elle.
-Pourquoi refuses tu l'idée que des personnes puissent vouloir t'aider ? Ce n'est pas de la pitié. Pourquoi refuses tu d'avoir des amis et un peu de bonheur dans ta vie ? Je sais ce que tu penses mais mourir n'est pas la solution pour te sortir de cette souffrance. Ce ne sera jamais la solution.
Et pour ça, elle savait de quoi elle parlait. Elle était déjà morte une fois, enfin, elle avait perdu une vie. Perdue tellement bêtement, mais personne ne le savait. Sauf Nuage de Braise et...Lune Oubliée évidement. Et quand elle avait perdu cette vie, elle avait su tout de suite que mourir n'était pas la solution. Ça ne l'aiderait pas. Ça ne la sauverait pas de sa souffrance. Loin de là. Elle aurait tout abandonnée, son clan, sa famille, ses amis. Tout ça pour quoi ? Pour rejoindre le clan des Astres du Passé. C'était complètement débile. La mort n'enlèverait pas les souffrances qu'ont a vécu dans notre vie. mais ça il ne pouvait pas le comprendre. Surtout si il n'appréciait personne. Comment pouvait-il comprendre ce qu'elle ressentait. Il ne savait même pas qu'elle avait perdu une vie. Et puis elle ne lui dirait pas. Il s'en fichait surement.
-Oh et puis crotte de souris. Tu ne peux pas comprendre ce que je te dis.
Elle s’allongea alors par terre, lasse et épuisée. Il allait surement la détester encore plus. Et encore une occasion de se taire de perdu. Mais maintenant c'était trop tard, elle ne réfléchissait pas avant de parler. Il ne l'aimait déjà pas beaucoup, il allait surement la détester. Mais que pouvait-elle y faire ? Malheureusement rien. Elle était allongée par terre, la tête entre les pattes. Perdue entre les souvenirs de sa vie perdue et la discussion avec Ange Déchu et Nuage de l'Echo. Bien que pour l'instant, personne ne parlait. Allait-il lui cracher dessus ? Lui parler mal ? Reprendre ce ton arrogant qu'il avait toujours ? Être méchant avec elle ? La détester pour toujours ? Elle n'en savait rien. Et elle détestait ça.

_________________
Règle n°1 : Ecu' à toujours raison.
Règle n°2 : Si elle à tord, se référer à la Règle n°1.
Règle n°3 : Il n'y a pas de Règle n°3.
Merci beaucoup Flotte, c'est magnifique ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Ven 10 Jan - 13:10

~Je restais froid, et impassible malgré la douleur qui battait dans ma tête. Le regard oppressant des deux femelles sur moi n'arrangeait rien. Pourquoi tout devait sans cesse être compliqué ? La vie ne me laisserait donc jamais le moindre répit ?  Cela m'agaçait, et je craignais de voir ma mauvaise humeur prendre le dessus. Car après tout, je n'étais qu'une boule de nerf, un vieux chat grognon, qui n'attend plus rien de la vie. Elle avait déjà perdu ma confiance depuis bien des lunes. Tellement de fois elle m'avait déçu. Je me laissais tomber assis sur la pierre froide, frissonnant. Alors, laquelle allait brailler en premier ? Je me moquai de leur discours sur la vie, sur ce qui est bien ou mal, discerner les gentils des méchants, je m'en foutais simplement. Je m’entraînerai dur pour gagner les jeux. Que ça leurs plaise ou non. Pour qui se prenaient-elles d'ailleurs ? De celle qui allaient changer ma vie ? Mon avenir était décidé, depuis le jour où Elle est parti. Parti là où on est tellement heureux qu'on en revient pas. Elles devaient se faire à cette idée...

_Qui suis-je après tout pour vouloir te réconforter si tu ne le veux pas, si ce n'est qu'une petite apprentie d'un Clan pauvre qui doit te paraître bien futile ? Je ne t'offre pas de pitié car je trouve ce sentiment inutile mais plutôt du courage, car peut importe notre futur, connu ou pas, nous en avons tous besoin.

Je souris bêtement. Du courage in ? Je n'ai peur de rien, alors pourquoi m'en faudrait-il ? C'était complètement idiot, et en plus de ça, maintenant c'était sûr que ma bonne humeur était partie en fumée. Quel gâchis, c'était malin ça. Je soupirai de nouveau. Peut être que ce n'est pas ce moment que je me rendis compte de ma capacité extraordinaire à me foutre de tout. Je revis les deux femelles près de moi, le museau de la rouquine s'enfouissant de mon pelage. Qu'est ce que j'étais censé faire ? Répondre à ces avances ? J'avais depuis longtemps cessé de croire à la magie de l'amour. J'envisageais un instant de faire comme s'il ne c'était rien passé, mais fuir le problème arrangerait vraiment les choses ? Et si ça marchait, qu'adviendrait-il quand je me porterai volontaire et que je devrais la quitter, peut être pour toujours ? Comment pourrai-je vraiment prétendre l'aimer si, même au cours de notre relation, mon objectif final est, et restera la mort ? Je plissai les yeux, concentré. C'est bien sur à ce moment précis que la deuxième commença à geindre. 

-Pourquoi refuses tu l'idée que des personnes puissent vouloir t'aider ? Ce n'est pas de la pitié. Pourquoi refuses tu d'avoir des amis et un peu de bonheur dans ta vie ? Je sais ce que tu penses mais mourir n'est pas la solution pour te sortir de cette souffrance. Ce ne sera jamais la solution.

Je ne pus m'empêcher de pouffer de rire. Il leur prenait quoi à toutes les deux ? Comme si c'était le moment de parler de ça. De plus c'était un choix qui me regardait, moi et moi seul. Des amis ? Je ne vois pas en quoi ça me serait utile. Car certes, je pourrais être entouré de gens qui m'aime. Mais qui sera là, dans l'arène, quand un guerrier se jettera sur moi, les griffes sorties ? Qui sera là, quand je serai affamé, caché dans un trou noir ? Qui sera là pour me réchauffer quand le vent me glacera les os, seul dans la nuit ? Personne. Je serai seul dans cette arène. Subitement, la pensée que ces deux jeunes filles n'aient pas vraiment réalisé que je souhaitais me porter volontaire m'effleura l'esprit. Ce n'était pas si grave, même si je me détournai une fois de plus du problème. Peut importe, je m'occuperai de ce détail plus tard. Nuage de l'Echo ne disait plus rien. Elle semblait dans son monde, légèrement à l’écart. A quoi pouvait-elle bien pensé ? En fait je m'en fichais. J'avais juste envie de m'en aller, avec ma chef ou pas. Mais étant donné les circonstance, il allait s'avéré dur de passer à côté de leur questions. Je lâchai encore un soupir. Elles étaient comme des gosses qui posaient milles et une question sur la vie. Pourquoi le ciel est bleu, pourquoi la glace c'est froid ? Toutes ces questions qui avaient l'art de m'irriter. Avec un sourire de coin, je décidai de rentrer dans mon propre jeu. 


" Parce que c'est comme ça. "

Je ne semblais pas touché le moins du monde, et mon manque de sérieux allait surement les irriter au plus au point. Tant pis ! Je battis de la queue, humant l'air avec lenteur. Il allait surement tomber quelques gouttes, l'air était chargé d'humidité. Quel plaie ce temps, les chasseurs seraient encore une fois obligé de rentré, et nous n'aurions peut être pas de gibier frais pour la soirée. Etoile d’Écureuil allait râlé, mise de mauvaise humeur. Puis elle mettrait tout le monde de mauvaise humeur. Nous mangerons de la vieille viande, sous la pluie, dans une ambiance de fou. Voilà pourquoi je n'aimais pas la pluie, c'était la seule et unique raison. De toute façon je m'en fiche, je mange tout seul. D'ailleurs je commençais à avoir un peu faim, il était grand temps pour nous de nous rapatrier. Je lançais un regard neutre à la rouquine, ignorant totalement ce qu'il s'était passé un peu plus tôt.


" Il serait peut être temps qu'on rentre. "


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Etoile Naissante
Admin
avatar

Surnom : Quelque part, près du Lac de Feu, à regarder l'immensité bleu se fondre, se tordre en une flopée de lave, à voir les nuages se teindre d'orangées, et les étoiles arriver..
Messages : 2222
Date d'inscription : 23/02/2013

Votre chat
Âge du félin: 50 Lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Mer 26 Mar - 21:34

Du nouveau ?

_________________
Etoile Naissante
→. RèglementContexteRecensementMP .←
Revenir en haut Aller en bas
http://lesangdenoscoeurs.forumgratuit.ch/
Ange Déchu
Chat actif
Chat actif
avatar

Surnom : Quelques part, seul.
Messages : 180
Date d'inscription : 07/09/2013

Votre chat
Âge du félin: 14 lunes
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Sam 29 Mar - 18:41

J'en sais rien, faut qu'Echo se bouge :/

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lune Oubliée
Dieu des Rps
Dieu des Rps
avatar

Surnom : Perdue dans un passé oublié...
Messages : 1405
Date d'inscription : 15/04/2013

Votre chat
Âge du félin: 15 lunes.
Barre de vie:
200/200  (200/200)
Hunger Games:

MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   Sam 29 Mar - 19:36

Je ne crois pas que le personnage d'Echo sera repris. A voir après le recensement général.

_________________

Merci ma Angy' ! <3
Merci Lum' <3:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans un triangle les distances entre points se calculent facilement, pourtant personne ne pourra prévoir les valeurs de celui ci. [PV Angy - Ecu - Blood] ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ça veut dire que je m'intègre. Voilà comment on fait. [Icare]
» Petit penis
» J'hesite entre 3 modeles de groupe 0/0+
» Sarkosy en Normandie, dans le Perche.
» Représentativité dans la société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Hunger Games ::  :: A quelques pas de L'Arène.. :: La Grotte Mélodieuse-
Sauter vers: